Sep 29

Pitch Elevator
ou comment se doter d'un puissant outil de communication 
en entretien d'embauche

question-entretien-embauche-parlezmoidevous-coachmytalents (1)

Je rencontre beaucoup de candidats, qui dès le début de l'entretien, perdent leurs moyens face à une introduction classique du type "parlez-moi de vous ; je vous laisse la parole ;  je vous écoute..."

Cela peut se comprendre, conscient des enjeux de cet entretien, vous avez patienté à l'accueil avec une petite boule au ventre et à peine installé(e) vous devez déjà prendre la parole. Situation pour le moins déstabilisante quand on y est pas préparé.

D'ailleurs, par où commencer et surtout qu'est-ce-qu'il souhaite entendre ? Vous vous retrouvez à chercher vos mots, à regarder un peu partout dans la pièce le temps que l'inspiration vous vienne (on le fait tous ^^)... ce qui ne plaide pas en notre faveur ! 

Antisèche Questions Entretien Embauche Coach My Talents

Finit les "euh...", il existe une solution !

C'est pourquoi, j'ai décidé de vous parler d'un puissant outil de communication appelé le Pitch Elevator ou encore Storytelling qui vous permettra d'arriver beaucoup plus confiant(e) en entretien d'embauche ! 

Avant de vous le présenter en détail, voici une petite définition : il s'agit d'un exercice de communication orale qui consiste à se présenter et mettre en valeur ses réalisations et son projet professionnel face à un interlocuteur (recruteur, partenaires, clients...) dont le temps est compté. En moyenne, on parle de 3 à 4 min de présentation.

Reprenons, que cherche à savoir le recruteur ?

A ce stade de l'entretien, le recruteur souhaite apprendre à vous connaître d'où cette question ouverte ! Il n'a pas besoin de savoir que vous êtes marié(e), que vous avez 3 frères et soeurs, 2 enfants, 1 chat et 1 hamster... Bon j'exagère, mais pas tant que ça ! Je vous assure que certains candidats s'étalent sur leur vie perso. Alors oui, cela humanise la présentation mais cela n'apporte pas de valeur ajoutée à l'entretien d'un point de vue professionnelle. 

Le recruteur souhaite avant tout avoir quelques éléments sur vos réalisations professionnelles et savoir en quoi elles matchent avec le poste à pourvoir. Ainsi, il pourra commencer à se projeter sur une éventuelle collaboration et surtout réutiliser votre présentation pour parler de vous à son supérieur hiérarchique ou au manager pour qui il recrute.

Alors comment démontrer sa valeur ajoutée ?

Les 5 grandes étapes du Pitch Elevator

#1 Définir mon projet professionnel

Avant de parler de soi et de son parcours aux recruteurs, faut-il encore s'être posé(e) les bonnes questions en amont. Il ne suffit pas de parler de ses réalisations passées, il faut aussi se demander où l'on va ?

La première étape consiste donc à définir son projet professionnel. A savoir, comment j'envisage ma prochaine étape professionnelle (métier, secteur d'activité, niveau de responsabilité, entreprise, valeurs...)

#2 Rédiger mon pitch

Pour la rédaction de votre pitch elevator, reprenez l'offre d'emploi, votre CV et déterminez :

  • les mots clés du poste à pourvoir en terme de savoir-faire et de savoir-être
  • qui suis-je ? Exemple : Bonjour, je suis prénom + j'exerce en tant que métier + depuis nombre d'années + j'ai développé mon expertise dans domaine d'activité + j'apprécie tout particulièrement intervenir sur tel sujet pour telle(s) raison(s)...)
  • quelle est votre valeur ajoutée, de quoi vous êtes capables ? A savoir, quelles sont vos principales compétences et expertises, en rapport avec le poste pour lequel vous postulez. Quelles solutions pouvez-vous apporter à tel ou tel problème ? Qu’avez-vous réalisé, comment vous y êtes-vous pris et quel a été le résultat ? Vous pouvez citer 2 à 3 étapes importantes de votre carrière.
  • quel est votre projet professionnel (là où vous voulez allez). Qu’attendez-vous de l’entreprise ou de la fonction ?

#3 Supprimer le superflu

Maintenant que vous avez tous les éléments clés pour construire un Pitch Elevator, supprimez le superflu

L'objectif étant d'avoir un discours concret et surtout impactant qui n'excède pas 2 à 3 min. Je vous rassure, vous aurez tout le reste de l'entretien pour apporter des précisions.

Votre pitch elevator doit être raconté sous forme d'histoire. Il doit mettre en évidence une ligne directrice, le fil rouge de votre parcours professionnel, tout en démontrant la pertinence de votre candidature par rapport au poste à pourvoir.

Point important : Adapter votre pitch elevator pour chaque entretien. Le personnaliser permet de gagner en impact !

#4 Lire le pitch à haute voix

Mémoriser son discours ne suffit pas !  Il est impératif de s'exercer à l'oral (devant un miroir, une caméra...) pour vous approprier le discours de sorte à ce qu'il soit restitué de façon naturelle. Au-delà de ça, il est indispensable de travailler sur votre intonation, le volume de votre voix, votre gestuelle... La communication non verbale à son importance en entretien !

#5 Pratiquer et demander un feedback

Une fois que vous avez fignolé votre pitch elevator, présentez-le à un proche et demandez lui son avis. Demandez lui d'être critique : le message est-il suffisamment clair et impactant ? la gestuelle est-elle appropriée ? avez-vous des tics de langage ? Et n'oubliez pas...

Soyez convaincu(e) pour être convaincant(e) !

Click to Tweet

Pour rendre votre pitch elevator moins ennuyeux, laissez s'exprimer votre énergie et votre motivation car l'enthousiasme est contagieux !

Antisèche Questions Entretien Embauche Coach My Talents

Il est temps de passer à l'action !

Voici un petit résumé en image. N'hésitez pas à me dire si vous pratiquiez déjà cet exercice et si ces conseils vous ont été bénéfiques !

Capitalisez sur vos compétences pour faire la différence !

Pitch Elevator - Storytelling-coachmytalents

Avez-vous vu une différence depuis que vous appliquez cette stratégie de communication ?

Follow

About the Author

Je suis RH, je t'aide à occuper le poste que tu mérites à un meilleur salaire ! 2 options s'offrent à toi : un accompagnement personnalisé #coaching (rdv en mp pour en savoir plus) ou un auto-coaching #formation_en_ligne